Traitement contre les mérules

Traitement contre l'humidité - Paraxilocentre

la mérule (Serpula Lacrymans)

JPEG - 292.2 ko
Vice caché mérule en plancher

Certains champignons dégradent le bois, la mérule (Serpula Lacrymans) champignon lignivore présente les caractéristiques spécifiques suivantes :
• Il se développe sur des bois d’une teneur en humidité relativement basse : 20 à 40 %
• Il ne se développe qu’à l’intérieur des lieux, à partir de 12°, la température optimale étant située au-dessous de 25 /26°.
• Les spores issues des fructifications (carpophores) peuvent rester viables plusieurs années ; une seule fructification peut émettre plusieurs millions à plusieurs milliards de spores microscopiques et extrêmement volatiles.
• Le champignon prolifère à l’intérieur en zones confinées, à l’abri de la lumière sauf pour le développement de la fructification ou un minimum de clarté est indispensable.
• Ce champignon développe un tissu mycélien microscopique qui envahit les fibres du bois et provoque l’hydrolyse de la pièce de bois, consommant la cellulose et toute l’eau naturelle qu’elle contient : il en résulte des fractures d’une longueur de 2 à 7 cm sur les 3 plans (pourriture cubique) avec pour conséquence, l’anéantissement de la résistance mécanique pouvant provoquer l’effondrement de zones de planchers ou de charpentes.
• Ce champignon possède la faculté de pouvoir, parallèlement à son développement dans les pièces de bois dont il se nourrit, créer un réseau mycélien qui s’étend autour de la zone primaire.
Ce réseau a pour fonction le puisage et le transport de l’eau vers la zone contaminée et vers des pièces de bois n’étant pas ou plus humidifiées provoquant leur contamination.
Il peut ainsi continuer à se développer suivant l’évolution des paramètres indiqués plus haut : température, manque de ventilation, humidité des supports.

Ce champignon lignivore est un redoutable ennemi du bois ouvré et de tous les matériaux contenant de la cellulose. C’est le champignon le plus souvent en cause lors d’attaques en intérieur.
La mérule connu sous le nom de champignon des maisons, est constitué d’un mycélium de filaments très fins, qui parcourt toute la masse du bois attaqué, en perforant les parois des cellules. En surface, il forme des paquets d’ouate ou des cordonnets rhizomorphes bruns ou gris ramifiés, qui peuvent s’insinuer dans les joints de maçonnerie pour aller chercher l’eau nécessaire à la survie du champignon. Aucune essence de bois ne résiste à la mérule : ce champignon détruit le bois par hydrolyse de la cellulose

Autrement dit, un bâtiment sain clos, couvert, ventilé et entretenu, sans fuites de plomberie, de gouttière ou de chenaux est à l’abri de la mérule.

Le taux d’humidité du bois (à partir de 22 % le développement s’arrête à 40 %), la température entre 20 et 26 °C (le mérule ne résiste cependant pas aux hautes températures), une atmosphère confinée, l’obscurité, les vapeurs d’ammoniaque (lieux d’aisance).

La mérule se nourrit de la cellulose du bois. Il touche d’abord les charpentes, puis les planchers, les cloisons, les plafonds, les escaliers et les plinthes.
Le bois se transforme en une substance cassante et sèche, une pourriture cubique qui anéantit toutes les propriétés mécaniques du bois. Infiltrant les joints de ciment, il pénètre les briques poreuses et dégrade les murs.
La mérule est également une réelle nuisance pour l’être humain : Allergies, asthmes, problèmes respiratoires divers sont autant de conséquences provoquées par la présence de ce champignon dans les habitations.

Solutions contre la mérule

L’assainissement consiste en un rétablissement du hors d’eau (recherche et suppression des causes de l’humidité, fuites d’eau, infiltration…) et une ventilation efficace pour permettre à l’eau de s’évaporer. Les obstacles à l’évaporation (par exemple un revêtement de sol imperméable) doivent être déposés.

Dans tous les cas, faire appel à un professionnel vous aidera à traiter mais surtout à éradiquer la mérule de votre habitation.

N’attendez plus !

Un doute, vos murs présentent des signes avant coureur des traces évidentes d’humidité ?

Traitement contre les mérules

traitement contre les mérules

Dégradation mérule pourriture cubique large

traitement contre les mérules

Dégradation par mérule avec syrotte

traitement contre les mérules

Dégradation pc mérule

traitement contre les mérules

Élément mycelium drainant l’eau mérule

traitement contre les mérules

Fructification mérule

traitement contre les mérules

Plancher totalement dégradé par mérule

traitement contre les mérules

Mérule au plafond

traitement contre les mérules

Dégratation et formation merules

traitement contre les mérules

Fructification merule plafond

traitement contre les mérules

Dominos électriques recouvert de merule

traitement contre les mérules

Développement fructification de merule

traitement contre les mérules

Développement fructification de mérule

traitement contre les mérules

Développement de fructification de mérules

traitement contre les mérules

Développement de mérules luteau traité

traitement contre les mérules

Développement de fructification de mérule

traitement contre les mérules

Fructification de merule fenêtre cave

traitement contre les mérules

Fructification de merule plafond

traitement contre les mérules

Fructification de merule cave

traitement contre les mérules

Mérules plafond

traitement contre les mérules

Mérules plafond

traitement contre les mérules

Isolant fructification en cours

traitement contre les mérules

Mérule dans isolant et sur zone dominos

traitement contre les mérules

Mycelium de merules

traitement contre les mérules

Mycelium de merues sur bois

traitement contre les mérules

Traitement contre merule