Que sont les remontées capillaires

Traitement contre l'humidité - Paraxilocentre

Les remontées capillaires

-  Apparition de tâches sur les murs les peintures et papiers peints
-  Problèmes de moisissure sur les murs
-  Problème de papiers peints qui se décollent
-  Comment assainir l’air de votre maison
-  Comment supprimer les acariens et les bactéries
-  Comment lutter efficacement contre l’humidité
-  Les solutions contre l’humidité
-  Comment renouveler l’air dans ma maison
-  Les techniques pour stopper définitivement l’humidité
-  remontées capillaires ou condensation
-  Faire appel à un professionnel de l’humidité

La condensation (superficielle ou plus encore dans la masse) se retrouve dans toutes les constructions mal ventilées, surtout lorsque le bâtiment est très étanche. L’eau et la vapeur d’eau s’infiltrent partout, à la moindre faille, dans tous les types de construction. Le plus délicat est de faire le bon diagnostic pour appliquer le bon traitement sans aggraver le mal. Avant toute intervention, il faut examiner le bâti et l’environnement pour traiter l’humidité due à des causes accidentelles, à d’éventuelles fuites des canalisations, de gouttières ou des réseaux enterrés

La cause :

L’humidité dans les locaux est due à la présence humaine, qui émettent de la vapeur d’eau en respirant, et à leurs activités. Lorsque la ventilation et l’aération sont insuffisantes, la condensation de la vapeur d’eau contenue dans l’air se produit superficiellement sur zones froides, mais pénètre à l’intérieur des parois. Au contact des surfaces les plus froides (simples vitrages, ponts thermiques) l’air se refroidit et la vapeur d’eau qu’il contient condense en gouttelettes.

Les risques :

Seule une bonne ventilation permet d’évacuer la vapeur d’eau en renouvelant l’air. Dans les maisons anciennes, la ventilation se faisait naturellement par la perméabilité du bâti. L’isolation thermique et l’amélioration de l’étanchéité peuvent alors entraîner de la condensation si un système de ventilation n’est pas prévu. La condensation dégrade le bâti et ses performances thermiques, provoque des désordres esthétiques (écaillage des peintures…) et pollue l’air intérieur. Les moisissures se développent sur les surfaces comportant des particules organiques (joints carrelages, peintures, PVC…). Elles forment des tâches noires, laissent une odeur désagréable et provoquent des allergies et maladies respiratoires.

La ventilation mécanique par insufflation

peut alors être la solution efficace. Elle fonctionne à l’inverse de la VMC. La ventilation par insufflation (ou ventilation positive) envoie de l’air neuf dans la maison qui est alors en très légère surpression, sans perturbation pour les installations au gaz.l’air extérieur pénètre par une seule entrée d’air en toiture ou en façade. Il est filtré et préchauffé dans un caisson comportant un ventilateur pour aspirer l’air extérieur, un filtre à poussière, une résistance pour le préchauffage et un système de régulation. L’air est ensuite conduit par une gaine jusqu’à un point central dans la maison (couloir palier). Le détalonnage des portes permet la diffusion de l’air neuf. L’air vicié est évacué par des sorties d’air dans les menuiseries de toutes les pièces.

Le point de rosée est la température à laquelle la vapeur d’eau condense et se transforme en gouttelettes sous une pression constante. En effet, l’air froid peut contenir moins d’humidité que l’air chaud. Il est donc plus vite saturé en humidité et le trop de vapeur se transforme en eau condensée.

remontées capillaires ou condensation ?

La condensation et les remontées capillaires sont intimement liées. En effet les remontées capillaires provoquent une évaporation de vapeur d’eau dans les locaux qui contribue à saturer l’air.
Les remontées capillaires sont parfois difficiles à identifier dans certains points froids (allèges de fenêtres, ponts thermiques) car elles peuvent être prise pour de la condensation.

N’attendez plus !

Un doute, vos murs présentent des signes avant coureur des traces évidentes d’humidité ?